IMG Fruits groupés ©MaVraieNature
La permaculture

Découvrez notre approche environnementale et nos ateliers sur la culture, la gestion de l’eau et des énergies, la finance (monnaie alternative, troc), la permaculture humaine et beaucoup d’autres.

Icone plante ©YWC

La permaculture

Une définition

La permaculture est « la conception consciente de paysages qui miment les modèles et les relations observées dans la nature, visant à obtenir une production abondante de nourriture, de fibres textiles et d’énergies pour satisfaire les besoins locaux ».

Bill Mollison & David Holmgren

Le concept

Très développée en Amérique du Nord et en Australie, la permaculture est « une caisse à outils » qui permet de créer un environnement durable.
Le terme « permaculture » est né de la contraction des mots « permanent » et « agriculture«  ainsi que de l’expression « culture de la permanence » de Bill Mollison & David Holmgren qui se sont inspirés des travaux de Masanobu Fukuoka (Révolution d’un seul brin de paille).
La permaculture touche beaucoup de domaines comme la culture (potager, forêt comestible,compost), la gestion de l’eau et des énergies, la finance (monnaie alternative, troc), la permaculture humaine (prendre soin de soi, des autres) etc.

On retrouve tous ces éléments dans la fleur de la permaculture qui symbolisent leurs interactions pour former un tout, un concept de culture et de vie durable.

Fleur de la permaculture 400x400
Cette interrelation entre plusieurs éléments, plusieurs fonctions est le cœur de la permaculture. C’est ce qu’on appelle le design.
Ainsi, lorsqu’un permaculteur conçoit un design, il prend en compte tous les éléments existants, souhaités et réalisables. Il les met en relation pour créer un système productif, durable tout en préservant la nature et en favorisant la biodiversité. Il regarde la nature environnante et s’inspire de ses mécanismes naturels pour les « faire travailler à notre place ».

La permaculture est basée sur des éthiques et des principes. Les 3 principes éthiques fondamentaux sont :

  • Prendre soin de la terre, de la nature
  • Prendre soin de l’humain (de soi et des autres)
  • Partager équitablement et créer l’abondance

 

Les principes de conception (David Holmgren)

Observer et interagir

Capter et stocker l’énergie

Obtenir une production

Appliquer l’autorégulation et accepter à la rétroaction

Utiliser et valoriser les ressources et les services renouvelables

Ne produire aucun déchet

La conception, des grandes structures au détails

Intégrer au lieu de séparer

Utiliser des solutions lentes et à petite échelle

Se servir de la diversité et la valoriser

Utiliser les bordures et valoriser la marge

Face au changement, être inventif

 

Et également (Bill Mollison) :

  • Un élément remplit plusieurs fonctions
  • Une fonction est remplie par plusieurs éléments
  • Privilégier les petits systèmes intensifs
  • Accélérer l’évolution et la succession (résilience)
  • Tout jardine

Le problème est la solution !

La permaculture humaine

La permaculture humaine est une des nombreuses « branches » de la permaculture, elle découle de la seconde éthique : Prendre soin de l’humain.

En permaculture, le « prendre soin de soi » tient une place importante, on considère que c’est la zone 00. On design sa propre vie, son écologie intérieure. « La transformation du monde, d’un mode de vie passe par la transformation de soi. »

C’est également comprendre l’importance du travail d’équipe, de l’intelligence collective, le travail en synergie, de la pensée positive, qu’il n’y a pas de compétition, de concurrence mais une coopération, une coexistence. Cela passe par l’entraide, l’échange, le troc, les SEL mais également par des techniques de développement personnel, de lâcher prise comme la sophrologie, la relaxation, l’énergétique et bien d’autres techniques.